La création de masques et de costumes est un axe majeur du projet « Mes Peaux » performance du Collectif des Routes, créée et interprétée par Benoît Duvette. Le travail est actuellement en cours avec Déneb Fléchon, créatrice des masques et des costumes du projet.

Première étape de la création du masque imitant le visage de Benoît Duvette
Moule de tête créé par Déneb Fléchon pour le projet « Mes Peaux »

Déneb Fléchon et le Collectif des Routes se sont installés dans un nouvel atelier à la FLAC – Fédération Locale Alternative Culturelle pour avancer sur la confection des masques hyperréalistes et les costumes du projet « Mes Peaux »

Note d'intention Masques

Benoît Duvette :
« Des masques couvriront mon visage pendant l’intégralité du rituel et compléteront le jeu d’apparition. Le visage que je porte est un masque. Aucun masque que je porte n’est moi. Mon masque est une peau que je ne peux retirer. Plus je retire mes masques et plus je disparais. Derrière mon tout dernier masque il reste toujours un masque. Je ne peux pas apparaître. Je vous offre mon masque, il vous regarde. Les masques sont à la fois des trous noirs qui font disparaître mon visage ou des imitations hyperréalistes de mon « vrai » visage. » 

Masque en latex créé par Déneb Fléchon pour le projet « Mes Peaux »

Méthode de fabrication

Déneb Fléchon :
« Pour la réalisation des masques je fonctionne de manière empirique : je choisis les matières en fonction du projet. Ainsi j’ai  une grande liberté dans mes choix créatifs.

Pourtant, je suis un protocole bien défini pour les différentes étapes de fabrication. Tout d’abord je prends un temps pour bien comprendre l’intention de la personne qui souhaite un masque, ensuite je recherche tous les tenants et aboutissants en m’imprégnant du projet artistique. Je peux alors commencer concrètement la réalisation du masque.

Par exemple, dans ce projet « Mes Peaux », pour la création d’un masque hyperréaliste, j’utilise du silicone pour capturer l’empreinte d’un visage et fabriquer un moule. Pour un masque rigide, j’y coule de la résine. Ensuite je commence le maquillage. Quand le résultat me paraît satisfaisant je le présente. S’ensuit une discussion afin d’ajuster le masque à ce qu’il corresponde au projet. C’est un moment de communication important pour éviter toute ambiguïté. Tout au long de ces étapes, j’envoie des photos du projet pour ne pas m’éloigner de ce qui a été prévu. 

Cette démarche empirique me permet d’explorer plusieurs possibilités et du fait qu’il n’existe pas d’a priori. Essayer, se tromper ouvrent vers des perspectives inattendues qui peuvent mener à de nouvelles voies. Cette manière de concevoir se retrouve dans la philosophie créatrice de Benoît : toujours explorer…!

Toucher des surfaces, les reproduire me fait prendre conscience d’un univers sensible : une recherche fine de l’identité. Ce que j’ai conçu dans l’intimité de l’atelier se réalise sur scène et est perçu par le spectateur. Les différentes interprétations sont alors confrontées. »

Avant la prochaine résidence au Théâtre de l’Oiseau Mouche à Roubaix en septembre 2021, retour en vidéo sur la précédente résidence au Phénix, scène nationale Valenciennes.

Mes Peaux  est un rituel personnel dans lequel Benoît Duvette plonge dans ses cicatrices intérieures. Il traverse une frontière onirique où il invoque les fantômes qui l’habitent et composent son âme. Il les incarne, puis les abandonne. Mes Peaux est une danse, une offrande, une tentative de réenchantement de soi-même.

création, interprétation, composition sonore Benoît Duvette
assistant artistique et de production Camille Graule 
création masques et costumes Déneb Fléchon
administration Charlotte Nicolas

 

Mes Peaux, Benoît Duvette – Collectif des Routes
bénéficie du soutien de la région Hauts-de-France